Commencer un art martial à 50 ans ? L’exemple de Ghislaine Soulet

Ghislaine Soulet, commencer à 50 ans

Arriver à un certain âge, beaucoup de portes semblent se fermer à celui ou celle qui aimeraient s’engager dans une pratique physique. Que ce soit des barrières mises par les clubs sportifs, ou des croyances limitantes que l’on s’impose, le résultat revient le même : à 50 ans, peu sont les personnes qui se lancent à corps perdu dans le sport.

Ghislaine Soulet, 4e Dan Birankaï, nous prouve le contraire. Mickaël, pratiquant du DAC et blogueur, a partagé un moment de discussion avec cette femme aux parcours extraordinaires.

Vous êtes prêts à ne plus avoir d’excuses pour venir pratiquer ?

C’est parti !

Si vous pensez que cela peut donner envie de passer à l’action et donc à la pratique, n’hésitez pas à partager.

(la retranscription texte est disponible en cliquant ici)

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.